Le business du Mont-saint-Michel

Le buisines du Mont-saint-Michel

 Deux sociétés se disputent le nouveau Mont-Saint-Michel, un trésor que des milliers de touristes japonais menacent de boycotter.

 

Si la huitième merveille du monde fait du chif­fre, elle fait aussi du foin : les tours opéra­teurs japonais menacent de rayer le Mont de leur catalo­gue Pourquoi ? Primo te point de départ des visites, aupara­vant à deux kilomètres du rocher, a été allongé de 800 mètres. Les parkings sont désormais à perpette. Quant au tarif voiture, il est passé de 5 à 8.50 euros, et celui de l’auto-car à 55 euros. Comme les 300000 touristes nippons dépensent 80 euros lors de leur excursion, on s’inquiète du manque à gagner chez les boutiquiers et restaurateurs du Mont. Deuxio, à  en croire Fran­çois Xavier de Beaulaincourt, directeur du syndicat mixte de la baie ayant pour vocation «le rétablissement de son caractère maritime, l’autre sujet de débats, ce sont les navettes à gaz qui relieront le continent a l’abbaye (billet a 8.50 euros) au printemps 2012 le trajet fait grincer les deux groupes de commerçants concurrents qui se partagent le gâteau des trois millions de visiteurs du haut lieu. Récapitulons. D’un côté, à l’extrémité de la digue, un complexe commercial et hôtelier (200 salariés), nommé La Caserne et géré par la Société tour (Société de développement touristique). De l’autre, le groupe Mère Poulard (celui de la fameuse omelette menu de 39 à 55 euros) du maire Eric Vannier qui possède la majorité des hôtels, restaurants et boutiques du rocher. Le premier trouve que le futur che­min parking/navette éloigne de ses enseignes les clients putatifs au bénéfice de l’autre.. mais ce dernier n est pas satis­fait non plus.

Bronca générale autour de la mise en coupe réglée du flux touristique. En taisant que les deux groupes ont obtenu la  gratuité de la navette pour pré­server le pouvoir d’achat îles touristes…. Alors quelle solu­tion pour les visiteurs fauchés qui désirent admirer la mer veille autrement que sur les bouteilles d’eau de Cologne? Tout voir de loin. Depuis le barrage.Le parking géant dans le dos.Là, le regard sur un Mont rayonnant au couchant, on jouit de la sérénité d’un paysage qu’aucune échoppe ne vient troubler . Enfin…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*