Le jeune intermittent pour être en bonne santé

Le jeune intermittent est pour l’organisme une cure de jouvence. Concrètement, il consiste à s’arrêter de manger pendant un certain temps ou bien à sauter des repas volontairement. La durée d’un jeune intermittent ou fasting en anglais peut durer entre 16 et 36 heures.

Comment faire un jeûne intermittent ?

Un jeûne intermittent peut se faire de différentes façons.

• Se nourrir chaque jour uniquement entre 12H00 et 20H00. Ce qui signifie que vous bannissez le petit-déjeuner chaque matin.

• Ne pas se nourrir avant l’heure du diner, ce qui signifie que vous éliminez le petit déjeuner et le repas du midi.

Contrairement à un jeune normal qui consiste à stopper l’assimilation de nourriture pendant une ou des journées entières. Le jeune intermittent alterne des journées avec des prises alimentaires classiques (petit-déjeuner-déjeuner-diner) avec des journées qui ne comptent qu’un ou deux repas maximum.

Pourquoi faire un jeune intermittent ?

Les raisons de pratiquer un jeune intermittent ou fasting sont nombreuses. Il est normal d’éprouver quelques difficultés au début. Ne pas manger est pour beaucoup d’entre nous difficile car notre corps depuis toujours a été habitué à un rythme alimentaire bien rôdé. Pour certaines personnes se passer du petit-déjeuner est une épreuve. Le ventre gargouille et l’envie d’ouvrir le frigidaire ne quitte pas l’esprit. Ces troubles disparaissent avec le temps et après un temps d’adaptation, votre corps s’habitue et le creux au ventre du matin disparait.

La raison principale de faire un jeune intermittent (1 à 2 fois par semaine) est bien entendu de perdre des kilos en trop. Par exemple en faisant deux jeunes par semaine de 16 heures (soit un seul repas par jour et zéro grignotage), vous pouvez réduire de 15 à 25 % votre apport en calories ! C’est une méthode pour perdre du poids efficace et non dangereuse pour la santé.

La production d’insuline joue un grand rôle dans la prise de poids. Le seul fait de manger permet de fabriquer de l’insuline qui assure le stockage des nutriments. En limitant la fréquence des repas, vous apprenez à votre corps à fonctionner avec un taux d’insuline plus bas. Cette adaptation naturelle a beaucoup d’effets positifs : maitrise de l’appétit, baisse du stockage calorique dans les tissus adipeux, développement musculaire.)

C’est aussi pour le corps l’occasion de se purger des mauvaises toxines. En prenant 3 repas par jour chaque jour de la semaine, votre appareil digestif est constamment en activité et n’a pas la possibilité de se mettre en mode nettoyage. Le jeune intermittent permet à l’organisme d’améliorer ses facultés d’auto-guérison.

Un autre effet positif du fasting est d’augmenter la production d’hormone de croissance. Cette hormone du bien-être joue un grand rôle dans la prise de muscle et permet de lutter contre le vieillissement.

Des études ont monté qu’un jeune de 24 heures augmente la disponibilité de l’hormone de croissance dans l’organisme de 2000 % chez les hommes et de 1300 % chez les femmes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*