Acheter une boussole ancienne et vintage

boussole ancienne

Vous êtes féru d’objet ancien ou peut-être vous aimez l’histoire de la navigation. La boutique Perles du Temps.fr vous propose de découvrir sa magnifique collection de boussole ancienne et vintage. Un cadeau pour faire plaisir par excellence.

 

Avant d’acheter une boussole ancienne, peut-être aimeriez-vous découvrir la grande histoire de la boussole. Comment a-t-elle été inventée ? A quoi servait-elle ? Et comment elle était fabriquée ?

boussole-vintage

Qui a inventé la boussole ?

La propriété, fort curieuse, d’attirer le fer, alors qu’elles n’agissaient pas sur les autres métaux. Cette attraction particulière est appelée « magnétisme », et l’on sait aujourd’hui que la pierre de Magnesia (en Thessalie), avaient la propriété, fort curieuse, d’atti­rer le fer, alors qu’elles n’agissaient pas sur les autres métaux. Cette attraction particulière est appelée « magnétisme », et l’on sait aujourd’hui que la pierre de Magnesia est un minerai de fer, que les géologues et les chimistes appellent d’ailleurs la « magné­tite ». La découverte est intéressante, mais ne révolutionne pas la condition humaine…

L’invention de la boussole

D’autres peuples que les Grecs découvriront cette propriété d’attraction du fer par certains minéraux, et apprendront à confectionner des « aimants », c’est-à-dire des morceaux de fer frottés contre de la magnétite, et qui deviennent capables d’atti­rer de petits fragments de fer. On dit que le fer ainsi traité a été « aimanté ». Deuxième découverte intéressante, mais qui ne change pas beaucoup la situation des humains.

Et, en 1269, voilà que Pierre de Maricourt, aussi appelé Peter Peregrinus (Pierre le Pèlerin), rédige un bref ouvrage intitulé Epistola de magnete (« Épître sur l’aimant »). Pierre de Maricourt est un ingénieur dont on ignore la biographie. Il fut, notam­ment, au service de Charles Ier de Sicile. Dans son épître, il traite

de ces curieuses propriétés d’attraction du fer et d’aimantation. Il s’intéresse aussi à une application du magnétisme, connue déjà depuis le XIIe siècle en Occident, et qui est la boussole.

La grande histoire de la boussole

Il est indiscutable que la boussole apparaît dans l’histoire des techniques, dans nos régions, au cours du XIIe siècle. Elle a peut-être été inventée par un inconnu, ce qui ne serait pas étonnant pour le Moyen Âge, pour lequel les documents écrits sont relativement rares. Ou l’invention a été empruntée aux Chinois, ce qui est fort possible, et probablement par l’intermédiaire des Arabes. On sait, en effet, qu’une autre invention chinoise, celle du papier, a été connue par les Vénitiens, transmise par les Arabes. Ceux-ci, en 751, ont été victorieux lors de la bataille de Samarcande, près de la rivière Talas, contre les Chinois. Et les prisonniers chinois ont expliqué à leurs vainqueurs le secret de la fabrication du papier. Pour la boussole, on ne peut pas écarter l’idée que la boussole soit apparue indépendamment chez les Chinois et en Occident. Peu importe, d’ailleurs. Le fait est que, dès le XIIe siècle, les voyageurs, dans nos contrées, utilisent les propriétés remarquables de la boussole.

Les sinologues ont pu établir que la première mention de la boussole dans un texte chinois date des environs de 1040 (dynastie des Song). Cela permet uniquement d’en déduire que les Chinois ont inventé la boussole avant cette date.

La boussole est plus qu’une simple aiguille de fer aimantée. Mais ce n’est pas beaucoup plus. C’est tout simplement une telle aiguille flottant dans un bol d’eau. Ce que les Chinois ont découvert, c’est que cette aiguille s’oriente toujours de la même manière, une de ses extrémités se dirigeant vers le pôle Nord. Il ne reste plus qu’à comprendre que cela permet aux voyageurs de s’orienter, puisqu’en tout lieu l’aiguille leur indique le Nord. Pour les voyages terrestres, l’instrument est appelé « boussole ». Pour la navigation maritime, on parle plutôt de « compas ».

Plus tard, on découvrira que le Nord magnétique ne coïncide pas parfaitement avec le Nord géographique, mais cela n’empêche pas que l’on peut dire que l’invention (ou l’adoption) de la boussole, au XII ème siècle, va révolutionner la vie des voyageurs, et surtout des marins.

La lettre sur l’aimant de Pierre de Maricourt est encore très « médiévale », mêlant à de bonnes observations toutes sortes de considérations diverses qui n’ont plus beaucoup d’intérêt aujourd’hui. Le premier traité « moderne » sur le magnétisme est dû au médecin anglais William Gilbert (1544-1603) qui, en 1600, publie De magnete, magneticisque corporibus, et de magno magnete tellure sex libris.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*